Le couscous Algérien, un savoir-faire millénaire

L’art culinaire Algérien est très varié mais s’il y’a un seul plat national sur lequel tout le monde est d’accord, c’est bien le Couscous.

Le terme « couscous » désigne à la fois l’ingrédient et le plat. On ne sait pas trop d’où il vient, peut-être du son (ksskss) que font les bracelets des femmes quand elles roulent la graine, eeh oui, il a bien fallu qu’un jour une FEMME sur un coup de génie pense à mélanger de la semoule de blé dur ou d’orge avec de l’eau puis rouler ces éléments avec une main experte afin d’obtenir des graines calibrées après plusieurs passages au tamis.

Bien que le couscous fait toujours un grand débat sur son origine dans les pays magrébins, les trace de son existence en Algerie sont attester par des fouilles archéologiques effectuer dans la région de TIARET et qui ont révèle la présence d’ustensiles ressemblant fortement au couscoussier et datant du 9eme siècle encore utiliser de nos jours.

Incontournable plat du vendredi servi dans chaque famille algérienne, une tradition qui fait rainer une ambiance d’hospitalité de convivialité qui le caractérise, un plat symbolique puisqu’il accompagne tous les moments forts de la vie : mariage, naissance, circoncision, décès …

Un mets de base ancestral qui a traversé l’espace et le temps et qui présente déjà à lui seul, tant de variété, aussi bien en termes de recette que de dénominations, ou les femmes adapte sa préparation aux produits de leurs milieux géographiques, si bien qu’il existe un couscous de villes, des couscous des montagnes ou de désert au même temps un couscous des riches et un couscous des pauvres, avec ou sans sauces, avec ou sans légumes, avec ou sans viandes, aux herbes, aux fruits secs, au miel ou simplement au sucre, ce plat national dont les berbère ne se lasse jamais , ne porte pas toujours le même nom de couscous mais est appelé aussi : Keskessou, seksou, t’aam aich ou encore berboucha.

Voilà pourquoi le couscous, même s’il est sorti de nos frontières et qu’il aie réussie à s’imposer dans plusieurs pays, il demeure un plat de notre patrimoine qui fait partie de la culture culinaire algérienne et de son authenticité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping Cart
0
YOUR CART
  • No products in the cart.